Chronique 23 : Un client sans scrupules

Publié le par TEDDY, le Super caissier

Dans une autre chronique, je vous ai parlé d’une technique de drague envers un collègue caissier. Voilà que c’est arrivé à l’une de mes collègues caissière. J'ai vécu cette expérience en sa compagnie.

Le client avait un gros caddie. Il déposa toute ses courses sur le tapis. Ventre bedonnant, il braillait haut et fort pour se faire remarquer. C’est le genre « j’emmerde tout le monde ». Ma collègue scannait ses produits le plus rapidement possible, afin qu’il s’en aille.

« Vous êtes ravissante, Mademoiselle, vous savez. »

Elle se contenta de sourire et de le remercier. Avec ce genre de client, il valait mieux avoir ce genre de réaction.

« Merci.

- Et quel sourire, vous émerveillez ma journée. »

Là ça devient très agaçant pour nous caissiers(ères). On a hâte d’une chose, c’est que le cauchemar se finisse et que le client s’en aille. Je me retournai pour lui demander si tout allait bien. Je la voyais agacée par ce monsieur. Fin du passage des articles, annonce du montant.

« Cela fera 258,76€ s’il vous plait.

- Et bien à ce prix là, je ne suis pas près de revenir. »

Je me retournai pour lui faire un sourire. Pauvre collègue !

« Je parie qu’avec ce prix vous devez être bonne au pieu ! »

Ma collègue ne savait pas quoi répondre.

« Et bien alors répondez-moi ? Ca vous dit pas une soirée ensemble. Juste vous et moi pour tenter l’expérience.

- Je ne peux pas monsieur. De plus, je suis avec quelqu’un. Je suis une femme fidèle. »

Le soir, à la fermeture magasin, je discutai avec ma collègue de ce petit problème. Elle m’expliqua qu’elle avait eu honte. Elle avait vraiment l’impression d’être une « pute » (ce sont les termes qu’elle a employés). Elle était à deux doigts de lui mettre une paire de claques. Seulement, le Dieu des clients l’interdit. Il y a des fois où nous caissiers nous demandons si c’est vraiment un Dieu qui règne sur le client. Lorsqu’on vit de telles choses, on se dit que c’est le Diable, c’est pas possible.

Jusqu’où le client est roi ? 
undefined

En ce qui concerne ce client :
Monsieur, votre technique de drague est de très bas de gamme. Ce n'est pas comme ça que vous arriverez à vous trouver une concubine. Même si c'est pour plaisanter, je pense que ma collègue l'a très mal vécu. Ce que je vous propose pour votre frustration, allez dans un sex shop et achetez-vous une poupée gonflable. Si toutefois vous décidez de devenir galant (ce dont je doute), il existe des cours de séduction. 

J'aimerais avoir vos commentaires...

 
















Commenter cet article

Thomas 11/02/2008 18:04

J'aurai jamais osé !!!

hayat qafli 04/02/2008 20:03

salut teddy,
je viens de voir ton blog c'est interressant ce que tu ecris là je te felicite, et pour ta collegue je peux te dire qu'elle est trop gentille si non elle a du le gifler pour ne jamais avoir de telle reaction envers les caissières.

Teddy 02/02/2008 23:28

Je peux vous dire qu'il l'a dit haut et fort. Cependant, nous vivons dan une société passive. L'homme aurait pu la violenté, personne n'aurait bouger. Il faut juste ouvrir le journal pour voir la verité en face. Quand on peut lire qu'une fille s'est fait violenté dans un métro et que personne n'a bougé le petit doigt. En ce qui concerme ma collegue, je pense que les cliens ont fait comme si rien ne s'était passé. Pour eux, elle est la juste pour scanner. Heureusement les collegues sont là!

bellelurette 02/02/2008 16:23

Ca, pour sûr qu'à la place de ta collègue, j'aurais eu honte pour lui ! Heureusement qu'entre vous, vous pouvez faire preuve de soutien.
Et si tu espères des commentaires, il te faut en mettre chez les autres, c'est ainsi que les liens se créent...

Marie 02/02/2008 16:18

Et aucun des autres clients n'a réagi, ou n'a eu l'air choqué ? A moins qu'à ce moment là, il avait baissé d'un ton...
Ce genre de personnage est lamentable... et d'une lourdeur !!!!