Chronique 29 : Super Caissier remonte jusque Lille

Publié le par TEDDY, le Super caissier

Vous avez pu remarquer que j’avais écrit mes derniers articles dans un cyber sur Lille. Et oui, après Paris, j’avais décidé de faire un petit tour dans la métropole Lilloise.

Ainsi, j’ai fait quelques boutiques. J’ai été très déçu de certains accueils de magasins.

transports_lille_europe.jpg

Anecdote 1 : Je rentrais dans un hard discounteur des habits (pour ne pas citer son nom)

Contrairement à Paris où l’on a le droit de rentrer dans les magasins avec ses achats, et bien dans ce magasin, il fallait tout poser.

Je rentrai donc avec mon sac. A l’intérieur une boîte à chaussures. Rien d’autre.

Lorsque vous vous rendez dans ce magasin, vous avez la caissière qui doit s’occuper de l’accueil et de la caisse en même temps. Elle avait à sa gauche la caisse, et à sa droite un meuble avec des porte-clés numérotés. Si vous mettez votre sac dans le compartiment 1, vous aurez le porte-clé 1. Je peux me mettre à sa place pour dire que c’est vraiment difficile de gérer deux choses à la fois.

Prenant mon mal en patience, j’attendis. 3 minutes plus tard, toujours rien. Je lui demandai avec politesse si elle pouvait prendre mon sac plastique, elle fit semblant de ne pas m’entendre. Je décidai donc de faire son boulot. Je m’avançai vers les caissiers et mis mon sac moi-même. Après tout, on est mieux servi que par soi-même. Soudain, elle commença à me gronder. (comme si c’était ma Maman et que j’avais 5 ans ! Mdr).

« Vous ne pouvez pas, monsieur. C’est nous qui nous occupons de cela.

- Je veux bien, Madame, mais en même temps ça fait 3 minutes que j’attends ! »

Puis je m’avançai dans le magasin. Rien de tel qu’un client « d’origine caissier » qui se fait recevoir par une caissière « collègue » incapable de faire son travail ! Surtout quand vous lui dites bonjour et qu’elle vous ignore complètement.

gare_img_0156.jpg

Anecdote 2 : Je me rendis dans une boulangerie pour acheter une baguette :

« Bonjour monsieur »

Il me regardait. Pas de réponse.

« Je voudrais avoir une baguette s’il vous plait ».

Il prépara ma baguette. Seulement cela se voyait qu’il le faisait à contre-cœur. Je conçois que c’est difficile. Je suis mieux placé pour savoir que l’effet robot d’un tel travail est très fatiguant. Surtout lorsqu’on n'a pas le moral, que l’on n'est pas forcément bien ou autres… Mais la moindre des choses, c’est de dire « bonjour » quand le client dit « bonjour ». En rentrant dans cette boutique, je me croyais vraiment dans la 4ème dimension. Si moi en tant que caissier je me permettais de ne pas saluer mes clients, je sais que le Dieu des clients n‘est pas loin. Je pense même que ça va plus loin que ça. Depuis petit on apprend que le respect c‘est : « Dire bonjour par politesse ».

Avec recul, j’aurais du sortir de cette boulangerie illico presto.

SP_A0221.jpg

Anecdote 3 : Une amie me demanda de me rendre dans une épicerie du coin le temps qu’elle préparait à manger. L’épicerie se trouve à deux pas de chez elle. Je me rendis avec sourire dans cette épicerie.

« Bonjour ».

Encore un qui ne sait pas dire bonjour. Il y a vraiment un problème de politesse.

Conclusion : A votre avis, lequel des trois m’a le plus énervé ?

SP_A0468.jpg

 

PS : Cet article décrit les méchants caissiers.

Je n'ai pas parlé des gentils. Ceux qui font leur travail jusqu'au bout. Ceux qui font leur job car ils aiment ce qu'ils font. A eux je dedie la photo qui va suivre :

SP_A0469.jpg

J'aime LiLLE. Ville bon vivant, c'est prévu que j'y emménage dans les mois à venir. Qui sait ? Vous allez peut être croiser Super Caissier.

DéDiCaCe à ToUs MeS CoLlEgUeS cAiSsIeRs, vEnDeUrS De LiLLE

 

Commenter cet article

Thomas 10/02/2008 22:43

Je pense que la 1 t'as plus énervé.