Chronique 36 : Les mésaventures d’une carte de fidélité !

Publié le par TEDDY, le Super caissier

Il n’y a pas que les caissiers qui vivent des aventures dignes de faire pâlir Indiana Jones. La carte de fidélité vit aussi ses aventures. Combien de fois ai-je vu les porte-feuilles des clients déborder par leurs cartes ? Quels sont les magasins qui ne disposent pas de ces cartes ? (Je pense qu’il n’y a que les hard-discounteurs, et encore !)

Des histoires, il m’en est arrivé des tas : 

undefined

Anecdote 1: La cliente qui vous prend pour un chien.

« Vous avez la carte de fidélité s’il vous plait ? »

La cliente ne me répond pas. Elle recherche désespérément sa carte au fond de son sac. (Il y a 5 minutes, elle l’a cherchée dans son porte- monnaie. Lol). Une fois dénichée, elle vous la jette sur votre caisse. Dans des moments comme ça, je ne me considère plus comme un caissier, mais comme un chien. C’est genre :

« Tu la veux ta carte ? Bien tiens ! »

Et hop, la carte est jetée. Combien de fois ai-je voulu faire la même chose ? Combien de fois, une fois la carte passée, je n’y ai pas songé ? Je suis certain que tout caissier a imaginé ce scénario ! Seulement, si vous avez la fâcheuse idée de rendre la pareille, le Dieu des clients n’est jamais trop loin ! 

undefined

Anecdote 2 : La cliente qui ne retrouve pas sa carte

La foule commence à se faire sentir en caisse. Votre cliente cherche partout auprès de sa carte.

« Attendez, il faut que je la retrouve. »

Plusieurs secondes passent et se transforment en minutes.

« Je suis persuadée de l’avoir rangée ici la dernière fois. »

Les clients qui la suivent commencent à rouspéter : « C’est pas possible ça. »

Quant à moi, je perds patience. En effet, toute la mauvaise pression que dégagent les clients déteint sur moi. C’est comme si je récupérais leur stress.

« Je suis désolée de vous faire perdre votre temps. Vous ne pouvez pas rajouter mes points la prochaine fois ?

- Non, Madame. Si vous n’avez pas la carte, je ne peux pas rajouter vos points la prochaine fois. Répondis-je un peu agacé.»

La cliente, inquiète de perdre ses points, se moque des discours des clients. Elle replonge dans son sac. C’est comme si elle disait aux clients « parle à ma main » à travers son regard. Elle est très forte. (Plus forte encore que la petite sœur de Fatal Bazooka !) Pour cette histoire, plusieurs fins sont disponibles. A vous de choisir la meilleure (A vos coms) :

1. Elle retrouve sa carte et tout finit par s’arranger.

2. Vous lui demandez si elle n’a pas d’ancien ticket de caisse, dés fois que le numéro de caisse serait dessus. Si elle répond négativement à votre demande, vous encaissez ses achats. Dans tous les cas, vous lui laissez dix secondes supplémentaires, pas plus. Les clients attendent, et elle avait tout le temps de rechercher sa carte auparavant. (C’est qu’il est méchant le caissier).

3. Elle ne la retrouve pas et vous dit finalement : « Ce n’est pas grave. Ce sera pour une prochaine fois ! »

Vous remerciez la Déesse de la caisse, la Vénus de Milo, d’avoir entendu vos prières.

4. Vous êtes entre deux clients qui se disputent. Attention les oreilles ! Vous encaissez le plus rapidement possible pour mettre terme à la dispute. 

undefined

Anecdote 3: Perdue de vue !

Parfois, il m’est arrivé que des clients m’accusent de voleur. En effet, j’aurais volé leur carte ! Pour faire quoi ? Je me le demande :

Souvent, une fois la carte passée, je la pose sur le côté. Le client la range généralement dans ses courses sans y faire attention.

« Vous n’avez pas rendu ma carte. Où est-elle ?

- Je l'ai posée ici, monsieur. Je n’ai pas votre carte.

- Comment ça ? Puisque je vous dis que je ne l’ai pas eue à rendre ! » 

Je regarde autour de ma caisse. Dans le tiroir de rangement. Dans le sac à antivol. Je regarde à même le sol… Pas de carte en vue !

« Je suis désolé, monsieur. Je ne l’ai pas. Regardez dans vos sacs de courses, des fois qu’elle y serait.

- Non. Je vous dis que c’est vous qui l’avez. »

Puisque ce monsieur ne prenait pas la peine de regarder, j’appelai ma Chef Caisse. Les clients de derrière devenaient rouges de colère.

« Oui, Teddy, qu’est-ce qu’il se passe ? » me demanda ma Chef.

Je n’ai même pas eu le temps de m’expliquer que le client le fit à ma place.

« C’est votre caissier qui n’est pas capable de faire son travail !

- Écoutez, monsieur, prenez la peine de regarder dans vos sacs avant de me juger. »

Qu’on me traite de voleur ça passe, mais de là à dire que je ne fais pas mon travail, c’est la goutte d’eau qui déborde du vase. Voyant que je perdais mon sang froid, ma Chef Caisse s’occupa du problème. Pendant ce temps-là, je passai les articles du nouveau client.

« On va regarder dans vos courses si vous le voulez bien. On va la retrouver ! » Dit-elle avec sourire. « Elle ne doit pas être loin. »

Résultat, la carte était collée sur le film plastique d’une barquette de viande. Le client se fit tout petit. Il s’excusa avec un sourire embarrassant avant de quitter le magasin. 

undefined

Oh bien sûr, il y en a d’autres des anecdotes :

Les clients qui ont plusieurs cartes de fidélité de la même enseigne («  ne sais plus c’est laquelle. Et puis tant pis. Je vous donne celle-çi! »)

Les clients qui donnent la même carte (Vous vous êtes trompé de magasin. - Oh je suis désolé.)

Les clients qui font un footing jusque leur voiture : (J’ai oublié ma carte de fidélité dans la voiture. Je peux aller la chercher ?)

De quoi faire une future chronique sur les mésaventures d’une carte de fidélité !

A vos commentaires.

Commenter cet article

SBAM 24/06/2008 23:19

Face à la fameuse carte réticente qui joue à cache cache au fond d'un maxi cabas plus épais que la fille qui le tient tu peux gentiment souligner à la demoiselle qu'elle va perdre 3 point car c 1 point tous les 3€ d'achat et elle te doit 12€! en général ca marche! EXEPTION: la personne âgée qui veut quand même passer sa carte pour connaitre le solde de ses points alors qu'il y a une borne juste à 2 métres d'elle faite uniquement pour le dire!

caissière n°0001, 14.25h/semaine, 3ème année en sciences de gestion, 4ème année d'hotesse (de caisse bien sur!)

Steffy 16/02/2008 21:13

ah la joie de la carte fidélité !!! pfff le pire une fois j'ai une dame qui avait un bon d'achat de 55 euros (je m'en rappellerais de celle la !!). Au vu du montant je ne lui ai pas demander si elle voulais déduire (depuis le début de la journée je me prenais des vents, j'en avais donc marre de demander). Elle me tendi son chèque sans même me parler de son bon d'achat (si elle voulait vraiment l'enlever elle aurais du me le dire !). J'encaisse la cliente, je lui fait vérifier son chèque, et paf elle me demande si j'ai enlever son bon d'achat ! je lui dit que non au vu du montant je ne lui ai pas demander. (j'ai aussi oublier de dire que ce jour la j'étais malade). Pis elle me dit qu'a chaque fois qu'elle passe en caisse on lui demande alors pourquoi moi je le fait pas ? je lui dit de un que je suis malade et que j'ai vraiment pas la tête à travailler. Et elle me sort qu'à cause de moi elle va être à découvert parce que son compte ne sera pas réaprovisioner tout de suite. Je lui ai répondu (pas forcément gentilment) que quand on a pas d'argent on viens pas faire ses courses surotu pour 200 euros ... elle est partie et depuis elle change de caisse dès qu'elle me voit ... hihihihi

Thomas 11/02/2008 23:28

Tout ça pour avoir quelques points !!!