Chronique 48 : Une triste nouvelle

Publié le par TEDDY, le Super caissier

Hier, je n’ai pas eu le temps de vous écrire ce qui m’est arrivé. C’est pourquoi je ne publie cette histoire qu’aujourd’hui.

Hier après-midi, une cliente passait à la caisse derrière moi. Elle fait partie de ces clients qui sont si braves avec vous, et qui ne vous voient pas comme un simple caissier… (Vous voyez ce que je veux dire ?)

« Bonjour Teddy.

- Bonjour madame. »

Je voyais à sa tête qu’elle n’allait pas bien.

« Ca fait un moment que je ne t’ai pas vu en caisse, me dit-elle.

- C’est normal. J’étais en congé. Je peux vous dire que c’était bien. Une bonne petite semaine. En tout cas, ça me fait plaisir de vous voir… Par contre vous allez bien ? Vous avez une petite mine !

- Je sais. J’ai fait une fausse couche ! »

Là, j’étais vraiment dans l’embarras. Je ne savais pas quoi dire, ni comment réagir. Pourtant, il fallait que je dise quelque chose. Comme si je conseillais une amie, je répliquai par :

« Je suis vraiment désolé. Je ne sais pas quoi vous dire.

- Je me doute bien. Ne vous inquiétez pas. C’est juste que je suis pas bien du tout.

- J’ai une cousine qui a fait la même chose, et je comprends les difficultés que vous traversez. Elle n'était pas bien du tout. Personne ne peut se mettre à la place de la personne dans une telle situation. Il faut le vivre pour comprendre.

- Vous comprenez tout à fait ce que je ressens.

- En tout cas, j’espère que vos proches seront là, afin de vous aider à traverser cette épreuve. J’espère que vous serez bien entourée.

- Oui. Ne vous inquiétez pas. Sur ce point, j’ai cette chance.

- Et votre santé. Tout va bien ?

- Je pense que oui. Demain, j’ai rendez-vous chez le gynéco pour en savoir davantage. Pour l’instant, tout va bien. C’est juste que voilà… Je ne suis pas bien moralement.

- En tout cas, Madame, profitez en pour vous reposer. Glissez-vous sous votre couette et laissez les autres s’occuper de vous. »

Elle me fit un sourire.

La vie est surprenante. Cette cliente me connaît à peine et pourtant, elle était là, à me raconter des détails très intimes de sa vie. Je pense que les clients ont parfois besoin de se confier, sans forcément passer par un psy. Juste parce que ça leur fait du bien. Ca, seul un caissier à l’écoute pourra le comprendre…

 

deprime.gif

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lu 17/02/2008 16:22

Les gens ont de plus en plus besoin de parler car ils sont seuls.
J'ai fait un peu ce boulot et c'est vrai qu'il y a des gens surprenants.

bellelurette 17/02/2008 06:44

Tu n'as pas à t'excuser ! Alors c'était bien le resto ?

Thomas 16/02/2008 21:06

Merci pour tes coms, c'est sympa d'être passé sur mon blog.

Thomas 16/02/2008 21:06

bah oui il faut bien se reposer !!!